Audition de Jean-Marc SERFATI sur l'ouverture encadrée des équipements sportifs des lycées aux Franciliens

Jean-Marc SERFATI , professeur agrégé d'Education physique et sportive (EPS), inspecteur pédagogique régional et délégué Jeux Olympiques dans le Val de Marne pour l’Académie de Créteil, a été auditionné par la commission Sports et loisirs dans le cadre des travaux en cours sur "l’ouverture encadrée des équipements sportifs des lycées aux Franciliens (hors temps scolaire)."

L'EPS est un enseignement obligatoire de l'école primaire jusqu'au lycée. Rendre le sport accessible est donc un enjeu fort.

Étant donné la pénurie d’équipements sportifs dans la région, la mutualisation de l’usage scolaire ou extra-scolaire des équipements sportifs est indispensable.

En Seine-Saint-Denis, de nombreux équipements sportifs ont été rénovés et le territoire du sport réorganisé dans cette optique.

Les équipements sportifs étant des espaces à partager  entre l’Éducation nationale et les associations, il semble important, pour des raisons de sécurité, de séparer les gymnases des établissements scolaires afin de permettre à d'autres associations d'en bénéficier. Pour cela, des systèmes de sécurité indépendants devront être mis en place. 

Jean-Marc SERFATI a présenté les leviers par lesquels passer : la construction d’une intelligence collective des acteurs constitue la première étape. Il s’agit, en effet, de « partir des besoins d'un territoire dans lequel on est instruit, éduqué et formé par l'accès aux pratiques sportives dans le cadre scolaire et associatif qui passe notamment par :

« Un bâti existant mais des accessibilités à construire

Une population variée qui nécessite une variété d’équipements

Des constructions, des évolutions, des destinations »

Accueil

« Refaire société»


La France traverse depuis plusieurs semaines une crise à plusieurs dimensions, sociale, sociétale et institutionnelle.
Le Ceser Ile-de-France, assemblée consultative régionale qui représente la société civile organisée, veut en comprendre les enjeux, en faire l'analyse et proposer des pistes d'action.
Avant la production de toute analyse, il veut être le réceptacle des débats en cours dans notre région et des doléances des Franciliens.
Aussi, vous pouvez faire part de vos points de vues sur la crise actuelle que connait notre pays ainsi que de vos suggestions en écrivant à : refairesociete@ceseridf.fr