Audition de Joel CANTAUT, ancien proviseur d'un "lycée de la nouvelle chance"

Dans le cadre du rapport en cours « Comment les politiques éducatives de la Région Ile-de-France contribuent-elles à la réussite de tous les lycéens ? » la commission Éducation, formation, enseignement et recherche a auditionné Joël CANTANT.

Actuellement proviseur du lycée Georges BRAQUE d'Argenteuil, Joël CANTAUT est revenu sur son expérience en tant que proviseur dans un établissement qui a mis en place à la rentrée 2012 un "lycée de la nouvelle chance" (le LNC de Cergy). Ces structures font partie du dispositif "Réussite pour tous" financé en partie par la Région Ile-de-France.

Sur le modèle des autres micro lycées franciliens de Sénart (77), La Courneuve (93) et Vitry (94), soutenus par la Région, cette structure vise à donner aux élèves décrocheurs une seconde chance de reprendre leur scolarité et de passer le bac. Le LNC de Cergy, premier du genre dans l'académie de Versailles, a ouvert ses portes au sein de l'établissement Alfred KASTLER de Cergy-Pontoise (95). Joel CANTAUT a piloté sa mise en place .

L'ancien proviseur du lycée  est revenu sur la nécessité de ces structures pour permettre le « raccrochage » des élèves au lycée au moyen d'un suivi par une équipe éducative qualifiée. L'objectif est qu’ils puissent rejoindre leur classe, suivre de nouveau les cours et passer leur bac. Les résultats 2015 du bac ont prouvé le bien-fondé de ce moyen de lutter contre le décrochage scolaire.

Accueil

« Refaire société»


La France traverse depuis plusieurs semaines une crise à plusieurs dimensions, sociale, sociétale et institutionnelle.
Le Ceser Ile-de-France, assemblée consultative régionale qui représente la société civile organisée, veut en comprendre les enjeux, en faire l'analyse et proposer des pistes d'action.
Avant la production de toute analyse, il veut être le réceptacle des débats en cours dans notre région et des doléances des Franciliens.
Aussi, vous pouvez faire part de vos points de vues sur la crise actuelle que connait notre pays ainsi que de vos suggestions en écrivant à : refairesociete@ceseridf.fr