Audition de Régine BREHIER, directrice générale de Haropa Ports-de-Paris

La vice-présidente du groupement d'intérêt économique Haropa et directrice générale de Haropa Ports-de-Paris a présenté à la commission Transports le bilan 2016 de ces deux structures et leurs enjeux.

 

Des enjeux économiques et écologiques

Auditionné le 18 octobre 2017 dans le cadre des travaux sur l’opportunité de la régionalisation voire de la fusion des ports séquaniens pour favoriser le développement de l’axe Seine, Régine BREHIER a notamment exposé les enjeux d'enjeux d’avenir d'Haropa :

  • gagner des parts de marché en matière de transport fluvio-maritime de fret et de logistique sur l’Axe Seine face aux les ports concurrents du Range Nord de l’Europe,
  • poursuivre la démarche de transition écologique, notamment en matière d’approvisionnement de l’IDF : réduction des émissions de gaz à effet de serre, des emprises foncières
  • préparer les ports à entrer dans une fiscalité de droit commun souhaitée par l’Union Européenne,
  • réexaminer le mode de gouvernance des ports, structures étatiques.

 

Les débats avec la commission Transports ont porté sur :

  • la nécessité d’élaborer une stratégie commune pour les 3 ports Le Havre, Rouen et Ports-de-Paris,
  • la place du monde économique et des collectivités locales au sein de la gouvernance d’Haropa et de chacun des ports,
  • la gestion de la concurrence avec les ports du Range Nord de l’Europe,
  • les nouveaux services à proposer notamment le rapprochement de l’Est de l’Europe (pertinence des modes alternatifs au mode routier : rail, voie d’eau),
  • l’efficacité à prouver d’une régionalisation voire d’une fusion des ports au service du développement de l’Axe Seine.

 

Accueil

« Refaire société»


La France traverse depuis plusieurs semaines une crise à plusieurs dimensions, sociale, sociétale et institutionnelle.
Le Ceser Ile-de-France, assemblée consultative régionale qui représente la société civile organisée, veut en comprendre les enjeux, en faire l'analyse et proposer des pistes d'action.
Avant la production de toute analyse, il veut être le réceptacle des débats en cours dans notre région et des doléances des Franciliens.
Aussi, vous pouvez faire part de vos points de vues sur la crise actuelle que connait notre pays ainsi que de vos suggestions en écrivant à : refairesociete@ceseridf.fr