Comment les politiques éducatives de la Région Ile-de-France contribuent-elles à la réussite de tous les lycéens ?

A la veille de la préparation d’un nouveau Schéma régional des formations, le Ceser analyse les actions éducatives mises en place en Ile-de-France depuis les années 2000 et leur impact sur la réussite des 500 000 lycéens.
Adopté le
09/11/2016
Autosaisine
Rapporteur: 

Actuellement, il existe 34 initiatives régionales en faveur des lycéens franciliens. Elles représentent un budget total de 9,3 M€ en 2014-2015. Ces actions éducatives sont déclinées et développées autour de 3 champs d’intervention : la réussite des élèves, l’égalité et la citoyenneté, et les actions culturelles. Le Ceser constate que les dispositifs sont parfois méconnus des utilisateurs potentiels, notamment en raison de leur multiplicité. Par ailleurs, si certains dispositifs n’ont pas atteint leurs objectifs initiaux (Pass-contraception, Maisons des lycéens, Jeunes Violences Ecoute), d’autres ont des effets positifs sur le climat scolaire global des établissements (Jeunes pour l’égalité, Actions lycéennes, Alycce, Clubs théâtre) et contribuent à l’accroissement du taux de réussite au baccalauréat, notamment dans les territoires plutôt défavorisés.

Pour améliorer l’impact des actions éducatives régionales en Ile-de-France sur la réussite de tous les lycéens franciliens, le Ceser formule 4 préconisations principales dans l'avis adopté le 9 novembre :

  • Conduire une réflexion globale sur la manière dont les actions pourront être mises en œuvre et évaluées quant à leur pertinence.
  • Lancer une démarche d’évaluation de la pertinence du dispositif expérimental des « budgets d’autonomie des lycées », en associant le Ceser au suivi de ces budgets, en amont d’une éventuelle généralisation de la mesure.
  • Mener un audit sur la situation des Maisons des lycéens en Ile-de-France afin que la Région puisse accompagner efficacement leur mise en place.
  • Mieux communiquer sur les dispositifs et définir les circuits de diffusion de l’information, notamment auprès des lycéens.